27 janvier 2013

The Devil Inside

grosse colère chaussures

Robert a passé une très mauvaise journée . Il va le faire payer à son papa à la première remarque de ce dernier. Il se retrouve vite puni, la colère monte en lui, elle monte, monte, et Robert finit par la cracher. C'est alors un affreux monstre rouge qui prend le contrôle et détruit tout sur son passage. A tel point que, au milieu de l'histoire et à son point culminant, Robert, le petit héros disparaît, l'espace d'une double page, pendant que le monstre de colère casse et fracasse. Lorsqu'il réapparait, Robert est bien embêté, et va devoir se mettre à lutter pour dompter le monstre en furie... et réparer les pots cassés. Ceci fait, il a retrouvé son sourire et est prêt à retourner discuter avec son papa.

grosse colère destructrice

Grosse Colère est une histoire très intelligente sur les émotions violentes que les petits enfants ont du mal à contrôler. Comme dans Max et les Maximonstres, qui commence de façon semblable, et se dénoue sur la même note: la colère défoulée et les démons vaincus, l'enfant est apaisé et prêt à renouer avec le parent à l'origine de la rupture... par le biais du repas, très symboliquement. Avaler la nourriture préparée par les parents pour se remplir de leur amour et chasser la furie, se remettre en paix. Mais contrairement à Max qui défoule sa toute-puissance en tant que roi des Maximonstres, Robert, lui, se retrouve dépassé par sa propre colère, qui prend le dessus et se retourne contre lui en cassant tous ses jouets. C'est lui qui doit maîtriser le monstre qu'il a lui même engendré, et ce n'est pas chose facile.

Le livre s'ouvre sur une double page rouge comme la colère, et se termine sur une page blanche : la paix, et tout le reste peut commencer. Le texte est court, mais riche d'implicite, suggéré aussi par des illustrations qui laissent libre l'interprétation, ce qui le rend accessible dés 18 mois, compréhensible dés 2 ans, avec plusieurs niveaux de lectures pour des enfants plus âgés.

Enfin, un autre détail tout à l'honneur de ce petit livre intelligent : c'est pour une fois un papa qui s'affaire dans la cuisine, ustensiles puis soupière à la main, attentif en même temps aux bêtises de sa progéniture (les traces de chaussures pleines de boue). Ouf. Ça aussi, ça fait du bien. :-)

Grosse-colère

Grosse Colère – Mireille d'Allancé

L'école des loisirs

 

challenge

Posté par indienagawika à 14:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur The Devil Inside

    il faudra que je trouve celui-ci : les livres sur les sentiments forts ont beaucoup de succes en ce moment, ça fait du bien aux enfants comme aux parents !!

    Posté par Carole, 04 février 2013 à 14:11 | | Répondre
Nouveau commentaire