01 janvier 2014

Le crafougna : Bonne année, bonne santé, et cessez donc de crafougner !

Bonne année 2014 !

Il paraît que rien ne rime avec « quatorze ». Je tourne des mots dans ma tête depuis tout à l’heure en espérant trouver une exception, mais rien à faire ! Pas de vœux en rime pour cette année (de toute façon, c’est souvent de mauvais goût). Je vous souhaite donc à tous de belles lectures évidemment, des rencontres inspirantes, des expériences enrichissantes, du partage, de l’amitié, de la douceur et de la sérénité, mille savoureux petits moments, de la bonne humeur toute l’année.

En parlant de bonne humeur, si d’aventure vous croisiez le Crafougna, hâtez-vous de la chasser !

 

le-crafougna-1

 

Ramené du salon de Montreuil (très Servantesque pour nous cette année) et après un séjour dans la hotte du père noël, le Crafougna s’est installé pour quelques lectures du soir. Il suffit de bien refermer le livre pour éviter qu’il ne s’attarde trop.

Dans l’histoire, le Crafougna a débarqué un dimanche soir à la maison, tout gris, tout velu et tout grincheux. Il s’est installé dans le canapé, prenant toute la place et forçant papa, maman, la sœur à crafougner avec lui. Ca a duré toute la semaine : et crafougni, et crafougna… Jusqu’à ce que le samedi,  on trouve enfin une idée pour s’en débarrasser.

Filant la métaphore au second degré,  cette histoire de Crafougna est réjouissante et vous mettra de bonne humeur assurément.

Que cette nouvelle année vous garde bien d’avoir à crafougner !

 

Source: Externe

 

Le Crafougna, Stéphane Servant et Anne Montel

Didier Jeunesse, 2012.


Commentaires sur Le crafougna : Bonne année, bonne santé, et cessez donc de crafougner !

Nouveau commentaire