11 janvier 2014

Un lézard amoureux

Qui mieux qu'un lézard amoureux

peut dire les secrets terrestres ?

René Char

 

A la suite de cette exergue énigmatique, coule le récit fluide d'un amour, et d'une première fois. A la pointe du Finistère, dans les forêt et les champs de bruyère, le temps d'un printemps et d'un été, Tobias apprend l'amour.

De Tobias lui même et de sa famille, on sait finalement peu de choses : il vit avec son père, le lien qui les lie est à la fois pudique et essentiel. La figure paternelle l'accompagne discrètement dans sa découverte des grandes questions de la vie : la mort, l'amour. A travers deux rites de passage, c'est d'un passage à l'âge d'adulte dont il est question. Le père s'efface à un tiers du roman pour laisser la place à Zoé, personnage féminin lumineux qui prend le relais pour accompagner Tobias dans son initiation.

A la première personne, dans un récit limpide, Tobias surmonte ses peurs, déclare son amour, puis apprend à le faire. Avec justesse et sobriété, sans mièvrerie aucune, c'est le récit d'une première fois.

Merci à Pépita qui m'a fait partager dans le swap de noël ce beau roman, léger et éclatant.

 

lezard-amoureux

 

Un lézard amoureux, Alex Cousseau

Editions du Rouergue, 2013

Posté par indienagawika à 08:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Un lézard amoureux

  • ah ! Très contente qu'il t'ait plu...
    Je l'ai trouvé très juste aussi.

    Posté par Pépita, 11 janvier 2014 à 19:17 | | Répondre
  • ah ! Très contente qu'il t'ait plu...
    Je l'ai trouvé très juste aussi.

    Posté par Pépita, 11 janvier 2014 à 19:17 | | Répondre
    • Une douce lecture en attendant l'été ! Merci Pépita <3

      Posté par indienagawika, 13 janvier 2014 à 18:30 | | Répondre
Nouveau commentaire