15 mars 2014

Le petit chaperon rouge à lire tout seul

chaperon CP

 

Un petit format large parfait à manipuler, de belles illustrations douces et colorées, un texte aéré dans une police claire : tout invite à la lecture autonome. La collection Les contes du CP propose une adaptation des contes classiques au niveau de lecture CP.

A plusieurs égards, c'est réussi. La couverture comme les pages intérieures sont attrayantes, les illustrations fraîches et humoristiques, on a envie de le feuilleter, de le lire. Plutôt sympa aussi l'imagier et les petits jeux de vocabulaire en images sur le rabat de la couverture.

Le problème, c'est que le texte lui même a perdu beaucoup de sa saveur en passant dans la moulinette « pédagogique ». Disparue, la chevillette, oubliée, la bobinette -- cette phrase croustillante dans un français désuet « Tire la chevillette et la bobinette cherra » répétée comme une incantation magique, qui faisait tout le charme dramatique et poétique du conte. On pourra m'accuser de passéisme, mais je regrette aussi beaucoup la disparition du passé simple, ce temps du récit qui confère aux contes d'antan ce charme mystérieux d'il était une fois...

Le récit est au présent, pour des raisons de simplification j'imagine, mais c'est bien dommage. On aurait pu laisser au lecteur débutant le plaisir de retrouver la musicalité des contes qu'on leur a raconté plus petits, l'ivresse d'accéder par eux même à ce monde magique des mots écrits.

Mais peut être que je vais trop loin, peut être que la tradition orale du conte se prête justement à l'actualiser, et à le raconter différemment ? Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

Les contes du CP : Le petit Chaperon rouge, Magdalena, Mélanie Allag

Flammarion, Castor Poche benjamin, Mars 2013

Posté par indienagawika à 09:34 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Le petit chaperon rouge à lire tout seul

    Je dirais que la mention "CP" agit sur moi comme un repoussoir. Dommage pour le travail de l'illustratrice qui m'a l'air vraiment beau mais, tu as raison, quelle idée de simplifier un texte au point de lui faire perdre toute se saveur, tout son sel ?

    Posté par Za, 15 mars 2014 à 10:23 | | Répondre
  • Je trouve cela dommage également.
    Mon fils étudie cette histoire en MS et c'est très drôle de l'entendre dire cette phrase: "tire la chevillette et la bobinette cherra." Il est vrai que le langage est en constante évolution, mais certaines choses ne devraient pas changer! Ce qui "sauve", c'est que "normalement" ce conte est lu en maternelle dans sa forme originelle, qui soit dit en passant, n'est pas si difficile. Enfin il se trouve que c'est plus celle des frères Grimm car l'histoire se termine bien! Il y a quand même une chance que les enfants entendent la vraie version avant de lire seuls ce conte au CP!
    Je compte faire un article sur le Petit Chaperon Rouge, que j'affectionne particulièrement, et je ne manquerai pas d'y insérer un lien vers ton article!
    Blandine de Vivrelivre!

    Posté par Vivrelivre, 15 mars 2014 à 17:14 | | Répondre
  • Je partage totalement ton point de vue. Pourquoi tout aseptiser au risque d'uniformiser les références culturelles des enfants d'aujourd'hui ? On nivelle toujours par le bas et c'est bien dommage. Et le CP, on en fait tout un plat ! cessons de stigmatiser cette classe : ce n'est pas parce qu'on apprend à lire qu'il faut en contrepartie tout simplifier...Ceci dit, les parents demandent ce genre de lecture en médiathèque, ça les rassure. Et les enfants aussi, ils "lisent". Vaste débat...

    Posté par pépita, 15 mars 2014 à 20:41 | | Répondre
  • Contrairement à ce qui a été dit, j'ai trouvé cette modernisation plutôt sympathique. Ça a été ma première remarque en finissant ce livre que ce texte actualisé était bien écrit. Pour lire régulièrement des romans "première lecture", je les trouve souvent ennuyant à mourir avec des phrases hyper simplistes tout comme les intrigues. Là on reste dans le scénario du conte tout en s'en détachant en le modernisant.
    Ce qu'il faut se dire c'est que ceux qui liront ce livre connaisse déjà le conte donc y a t il un intérêt à le leur faire lire mot pour mot une énième fois alors qu'ils le retrouveront sans problème et qu'un conte est souvent plus agréable à écouter qu'à lire. Dans ce petit roman c'est l'occasion de discuter du conte autrement, des variantes qui peuvent exister. En tout cas je n'ai pas trouver que c'était mauvais, ça reste de la première lecture donc un style forcément simplifié.

    Posté par SophieLJ, 18 mars 2014 à 22:04 | | Répondre
  • Comme Sophie, j'ai apprécié cette version du conte, qui est avant tout une version permettant l'autonomie aux apprentis lecteurs, une prise de confiance en eux aussi. Cette lecture ne me semble pas incompatible avec la découverte d'une autre version de ce conte Ma fille, actuellement en cp, qui connaissait déjà le conte sous diverses versions, plus ou moins épurées, plus ou moins détournées (je dirais une dizaine, peut-être une douzaine de versions), a beaucoup aimé redécouvrir ce conte sans aucune aide, ça ne l'empêche pas, à côté, de tenter de lire des albums un peu plus "ardus" en demandant à son père, son frère, sa soeur ou moi-même de l'aider lorsqu'elle bute sur une prononciation ou un sens. Et plus encore, les contes, elle aime se les faire lire ou les écouter sur Cd (les intonations, les voix, donnent vie et corps au texte, ce que peut difficilement faire, de tête ou à voix haute, un jeune lecteur qui "déchiffre" encore)

    Posté par yana-saule, 02 avril 2014 à 17:09 | | Répondre
  • Merci pour tous vos points de vue, qui apportent tous une lumière intéressante. En tout cas, ce Petit Chaperon rouge peut se vanter d'avoir fait couler beaucoup d'encre !

    Posté par indienagawika, 17 avril 2014 à 22:26 | | Répondre
Nouveau commentaire