07 juin 2014

The Gruffalo

the gruffalo

Parfois, il n'y a pas besoin d'aller très loin pour découvrir un chef d'oeuvre et certains trésors se trouvent juste sous votre nez.

A l'occasion du rendez-vous de juin du challenge Je lis aussi des albums, Hérisson nous invite à faire découvrir un album en anglais. On ne présente plus le Gruffalo, véritable rock-star outre-manche, 15 ans cette année mais déjà un monument éternel, traduit 43 en langues. L'occasion de se plonger dans le texte original, un florilège de la langue de Shakespeare.

Nul besoin d'un master en littérature anglaise pour l'apprécier. Armez-vous simplement de l'album avec le CD. L'histoire est superbement racontée et mise en musique, et vous prémunira de tout embarras tout en garantissant à vos enfants l'écoute d'une prononciation impeccable !

Une petite souris se promenant dans les bois, rencontre tour à tour des prédateurs qui aimeraient bien la croquer. Rusée, elle prétexte un rendez-vous imminent avec le Gruffalo, créature terrifiante dont personne n'avait jusqu'alors entendu parler, et pour cause : elle l'a imaginé. Quelle n'est pas sa surprise, lorsque satisfaite et narquoise d'avoir fait fuir ses assaillants, elle tombe nez à nez avec le susnommé Gruffalo...

Mais la petite souris a plus d'un tour dans son sac !

Le tout raconté avec force exclamations, et des voix ou expressions absolument hilarantes, dans un anglais savoureux, rythmé, et tout en rimes qui vous imprègne de toute sa musicalité.

The Gruffalo réussit à mêler un vocabulaire plutôt soutenu(« stroll », « feast », « astounding ») et des structures littéraires (« On went the mouse », « Away Fox sped ») avec une clarté et une simplicité bienvenues, ainsi qu'un sens de la répétition hérité de la tradition du conte, qui le rend particulièrement agréable à entendre et facile à comprendre.

 

 gruffalo oh no

 

The Gruffalo, Julia Donaldson and Axel Scheffler

Book and CD (read by Imeda Staunton)

Macmillan Children's books, 1999

 

 

PS : Petit conseil « pédagogique » : si vos enfants ne connaissent pas encore le Gruffalo, vous pourriez être tentés de le leur lire d'abord en français, afin qu'ils connaissent l'histoire avant d'aborder le texte en VO : ce serait, je pense, une erreur, car il risqueraient de ressentir de la frustration à ne plus comprendre une histoire qu'ils avaient aimé. C'est la curiosité de découvrir, et l'envie de connaitre la suite qui vont être les moteurs pour s'accrocher à la narration en anglais et y trouver des éléments de sens. L'histoire lue par la comédienne est particulièrement réussie, les intonations et la musique complètent parfaitement les illustrations et rendent la compréhension globale extrêmement facile.

 

PPS: Pour les profs :) : Je travaille sur cet album en classe avec des 6ème. Non seulement ça marche du tonnerre, mais c'est vraiment abordable plus tôt, avec des enfants de primaire et même de maternelle avec quelques aides, si vous en avez l'envie. Je fais entrer les élèves dans le texte par l'oral (le CD), d'abord sans l'album, en utilisant des flashcards -cartes avec les personnages imprimés en grands- ( un peu comme des marionnettes) et en faisant des pauses dans l'écoute pour leur faire identifier les sentiments (surprise, faim, peur...) et anticiper ce qui peut se dire. C'est aussi génial et facile à faire jouer, car le texte est essentiellement composé de dialogues et se découpe facilement en 7 courtes scènes. Il y a des ressources sur le site officiel du Gruffalo, et aussi des fans du Gruffalo bourrés de talents comme cette dame là !

 

 Gruffalo4_AxelScheffler

 

logoalbums2014

Posté par indienagawika à 20:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur The Gruffalo

    Papoose a d'abord eu cet album en anglais et l'a découvert beaucoup plus tard en français : je confirme que c'est très bien ! Je le lis à mes élèves en anglais. Ils ne comprennent pas tous les mots, certes, mais ça fonctionne très bien !
    Et puis nous sommes fans des deux excellentissimes films d'animation que certains considèrent comme supérieurs au bouquin.

    Posté par Za, 07 juin 2014 à 22:06 | | Répondre
    • Oui, les adaptations films sont très réussies. Je n'irais pas jusqu'à les préférer au livre... parce que j'aime trop les illustrations d'Axel Scheffler !

      Posté par indienagawika, 08 juin 2014 à 13:48 | | Répondre
  • je connaissais mais j'avais plutôt survolé jusque là, avec un billet aussi enthousiaste que le tien, je vais améliorer ma "gruffalo attitude", merci!

    Posté par faelys, 13 juin 2014 à 19:11 | | Répondre
Nouveau commentaire