29 octobre 2014

Le singe à Buffon

Le singe à Buffon

 

Buffon, le célèbre naturaliste français, avait un singe. Un singe plutôt doué en singeries, qui s'amuse d'un rien, montre du doigt, sort de table sans permission, fait pipi dans sa culotte, prend des affaires des autres mais ne prête jamais les siennes. Bref un singe presque aussi insupportable adorable … qu'un enfant !

C'est peu dire que mes papooses ont failli en mourir de rire. Non seulement j'ai du le lire plusieurs fois à la suite sous des hurlements de rires, mais elles continuent régulièrement d'en parler à tout moment de la journée, en gloussant, citant telle ou telle bêtise du singe (avec une préférence certaine pour celles impliquant du pipi ou des crottes de nez)

On retrouve avec plaisir l'humour de Gilles Bachelet, et le décalage qui lui est cher entre le texte et l'image (lire à tout prix la série de Mon Chat !). Ici, le singe est bien un singe, mais le décalage consiste à quelques ellipses ou euphémismes dans le texte, toujours assez laconique, et des illustrations beaucoup plus développées, explicites et détaillées : Un régal !

Autre décalage savoureux évidemment : la tenue aristocratique de Buffon (qui était comte, n'est-ce pas), l'ambiance très XVIIIè, et les bouffonneries tordantes de ce chenapan de singe. Le détail du trait et le classicisme des décors appuient le côté irrévérencieux de cet album jubilatoire.

On craque pour ce primate facétieux, capricieux, égoïste et malicieux !

 

Le singe à Buffon, Gilles Bachelet

Seuil Jeunesse, 2002.


Commentaires sur Le singe à Buffon

Nouveau commentaire