09 février 2015

Soir

 

soir

 

 

Soir. Ciel rougeoyant, reflets dorés.

Un titre en un mot, des couleurs, une ambiance. Une ville qui s'assombrit peu à peu pour mieux s'éclairer. C'est le crépuscule singulier de l'hiver, quand la froide lueur du jour fait place à des lumières chaudes et ambrées.

On retrouve les personnages sans nom et le décor urbain du très beau Il Neige, et un ou deux détails trahissent cette fois qu'il s'agit de New York, dans une version très personnelle, presque villageoise de Shulevitz.

L'atmosphère hivernale est toujours là, toujours avec ce petit quelque chose d'atemporel et de joyeux. Mais cette fois Shulevitz laisse ses dégradés de gris, et de son pinceau illumine les pages de couleurs miroitantes. Les vitrines de Noël, les lumières de la ville éclairent l'album de leur incandescence.

Le petit garçon et son chien et le grand père à la barbe qui nous sont maintenant familiers se promènent dans la ville et croisent un défilé de passants burlesques.

Il y a chez Shulevitz une célébration de la joie de l'enfance et une esthétique de la ville très particulières. Il signe avec Soir un nouvel album enjoué et poétique.

 

soir debut

 

soir vitrines

 

 

Soir, Uri Shulevitz

Kaléidoscope, 2014

Posté par indienagawika à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Soir

Nouveau commentaire