27 juillet 2015

Mon tout petit

 

Mon+tout+petit+couv 

 

C'est fou comme quelques lignes tracées sur du papier peuvent faire vibrer quelque chose aussi profond dans notre ventre, faire tout chaud au fond de la poitrine, et presque nous tirer les larmes des yeux...

Bon, il faut dire aussi que ça fait un moment que je soupçonne Albertine d'avoir une baguette magique à la place d'un crayon. Quand elle œuvre avec son éternel complice et moitié Germano Zullo, les talents conjugués de ces deux là font des merveilles.

Mon Tout Petit n'a que deux personnages, juste esquissés. Juste quelques lignes en noir sur fond blanc qui les dessinent. Point de décor ni de couleurs.

Une mère, immense, qui occupe presque toute la page, s'adresse à son tout petit, si petit qu'on ne le voit presque pas au creux de main, pour lui raconter son histoire. Leur histoire. C'est une histoire d'amour. Celle qui consiste à donner la vie. Petit à petit, l'enfant grandit. La mère, elle, rapetisse, jusqu'à disparaitre complètement, laissant son tout petit devenu grand seul sur la dernière page qu'il occupe presque entièrement.

Avec une grâce touchante et une simplicité qui confine à l'épure, Albertine et Germano Zullo touchent ici l'essence même de la vie.

Que dire de plus sur ce petit bijou de papier... Refermons-le sans faire de bruit pour ne pas déranger cet instant d'intimité d'une beauté singulière.

(Enfin, j'essaie, et immanquablement je le ressors de son bel écrin végétal pour le rouvrir et le savourer à nouveau.)

 

 mon_tout_petit

 

mon-tout-petit-598780

Mon tout petit, Albertine et Germano Zullo

La Joie de Lire, 2015

 

 

D'Albertine et Germano Zullo, j'ai aussi adoré Les Oiseaux, Dada et La Rumeur de Venise.

 

Pépita et Za ont également lu et aimé Mon Tout Petit

 

 

Posté par indienagawika à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Mon tout petit

    Magnifique chronique Céline, pour une album tout à fait singulier que je n'ai pour ma part jamais réussi à chroniquer pour le moment tant il est particulier ... c'est souvent pour les albums les plus touchants que l'on perds le plus souvent ses moyens ... enfin tu as su trouver les mots et je te rejoins... belle journée.
    Laurette

    Posté par laurette, 27 juillet 2015 à 15:24 | | Répondre
    • Tout à fait d'accord avec toi, pour certains albums c'est très dur de trouver les mots tant la beauté de leur texte et de leur graphisme parlent d'eux mêmes !
      J'ai mis du temps à le chroniquer celui là...

      Posté par indienagawika, 27 juillet 2015 à 15:50 | | Répondre
  • Tout à fait d'accord avec vous, il est sur la liste des livres dont je veux parler mais que j'ai peur d'écorcher avec des mots insuffisamment doux, au coté de quelque autres qui y sont parfois depuis des années. Je les couve du regard, je les caresse, je les lit à mes filles mais je ne travaille pas avec, ce sont des livres de l'intime, et je n'arrive pas à les chroniquer, ce sont des livres qui résistent au commentaire. Tu t'en sors à merveille. (du coup, je partage ta chronique )

    Posté par chlop, 28 juillet 2015 à 18:54 | | Répondre
Nouveau commentaire