14 février 2016

Poussin vert

Poussin vert

 

C'est l'histoire d'un poussin vert qui, en se promenant dans l'herbe, se fait apostropher par un petit plaisantin qui juge de bon goût de lui chanter « la souris verte », en version poussin. Il est furieux, et exige que la plaisanterie s'arrête immédiatement. Il n'en faut pas plus au chenapan pour continuer en redoublant d'insistance « Et si je t'attrape par la queue ? », « et si je te trempe dans l'huile, puis dans l'eau ? ». Le poussin fulmine, mais fait un bout de chemin avec l'insupportable gamin.

Notez bien que ce dernier ne s'arrêtera pas à ce premier forfait. A croire que cet affreux jojo érige la taquinerie en art de vivre, et si possible en chanson (qui restent dans la tête !). L'occasion de réviser quelques classiques... Jusqu'à ce que selon le bon vieux ressort de l'arroseur arrosé, le fredonneur de fasse (fre)donner une bonne leçon.

L'intertextualité fonctionne en littérature dés le plus jeune âge, et l'écho à des chansons et comptines inscrit le jeune lecteur dans une culture, un patrimoine commun. J'aime tout particulièrement « La souris verte », si joyeuse et imagée, assez « dadaïste ». Claude Ponti (expert ès poussins, d'ailleurs) avait d'ailleurs aussi choisi de mettre « La souris verte » à l'honneur dans Pétronille et ses 101 petits. Coïncidence ? Clin d'oeil ? Référence inconsciente ? Peu importe : Marie-Hélène Lafond et Gwenaëlle Dumont réinventent une histoire et un ton en gardant cette connivence avec le jeune lecteur.

On aime l'espièglerie des dessins au crayon de couleur de Gwenaëlle Dumont et leur fraîcheur très printanière. Les vers de terre qui pointent leur tête du sol façon périscope comme dans des livres de mon enfance, ça me fait toujours marrer. Le trait est souple, le dessin plein de mouvement, le texte entièrement dialogué, librement intégré au dessin sans vignette ni bulle. C'est un petit album jubilatoire qui déborde de vie et d'énergie, et l'occasion de découvrir une maison d'édition prometteuse.

Comme dirait l'autre : « cette histoire est terminée, Messieurs mesdames applaudissez- Messieurs mesdames ap-plau-dis-sez ! »

poussin vert furieux

 

 

 Le saviez-vous ?

Il existe un mot en allemand pour ces mélodies qui restent en tête et dont on n'arrive pas à se défaire : "Ohrwurm", littéralement "ver d'oreille". Et des petits vers, c'est rigolo, il y en a plein l'herbe dans cet album !

 

Poussin vert, Marie-Hélène Lafond et Gwenaëlle Dumont

La Palissade. 2016

Posté par indienagawika à 07:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Poussin vert

Nouveau commentaire