26 avril 2016

Timide

Timide

 

« Peut être que la timidité tombe sur toi au hasard.

Il faut bien des gens qui parlent, mais aussi des gens qui écoutent car sinon le monde serait vraiment trop bruyant. »

 

Sur la couverture, le visage d'une enfant, esquissé en quelques lignes. Un visage sans bouche, qui préfère observer et et écouter. Et rester dans le coin, pour mieux se cacher. Dans cet album sobrement intitulé Timide, la narratrice s'interroge sur sa propre timidité. Elle soulève des questions, entre candeur et gravité, des questionnements parfois teintés de culpabilité, dans lesquels se reconnaîtront petits introvertis et grands timides. A la première personne, le récit dégage d'emblée une grande sincérité.

Difficile de ne pas trouver dans le texte d'Elodie Perrotin une résonnance personnelle. Elle trouve les mots justes pour décrire ce sentiment un peu trouble, derrière lequel on s'abrite du monde et dont pourtant on voudrait bien se débarrasser. De sa prose émerge une réflexion lucide, éclairante, sur l'acceptation de soi et la richesse d'une personnalité. Les illustrations, qui optent pour des lignes épurées et pas ou peu de remplissage en couleur, confortent le propos : sobriété et retenue en disent souvent bien plus que toute exubérance. Pour autant elles ne s'interdisent pas l'humour, et un certain sens de la satire, au détour d'une page. Discrètement, toujours. Sans appuyer.

Album introspectif réussi, Timide s'affranchit de toute morale facile et offre néanmoins un joyeux développement, intelligent, philosophique, invitant le lecteur à s'affranchir de la norme pour s'accepter tel qu'il/elle est, et à trouver en lui/elle-même la richesse qui lui est propre.

Tout en délicatesse.

 

A retrouver dans le Méli-Mélo de livres de Pépita.

 

Timide, Elodie Perrotin

La Palissade. 2016.

Posté par indienagawika à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Timide

Nouveau commentaire