01 septembre 2016

Un pas puis mille

 

Un pas puis mille

 

 

Derrière son sourire, personne ne voit tout de suite que le petit garçon qui part a le cœur gonflé de colère.

« J'ai d'abord fait un pas. Ils ont cru que je devenais fou.

Je ne suis pas fou. Je pars. C'est tout ».

Il doit y avoir quelque chose de rassérénant et prometteur à claquer la porte et à partir, comme ça. Surtout quand les autres n'y croient pas.

Il fait froid (on est au Canada). C'est dur, parce que quand on pleure, les larmes se transforment en petits glaçons. L'enfant a fait un pas, puis mille, dans la nature hostile mais si belle de ce pays. Il affronte la faim, le froid, les bruits de la nuit, tout ça, tout ça. Son départ est un cri de rage, il ne reviendra pas. (c'est ce qu'il dit, en tout cas)

Seul dans les grands espaces, on a le temps de réfléchir.

« POURQUOI

c'est les parents qui décident ? »

Épatant album, aux couleurs vives et au verbe franc, qui avec justesse met des mots sur la rage d'un enfant, et nous porte vers l'aventure avec élan libérateur.

Entièrement narrée par l'enfant, l'histoire est infiniment riche. A travers le peu de mots, juste bien choisis, c'est tout un déferlement d'émotions et de réflexion, le récit d'une épreuve surmontée, d'une aventure dont on sort grandi et changé. L'imaginaire y a la part belle et les superbes illustrations très graphiques de Julien Castanié et l'éclat de leurs belles couleurs subliment la nature canadienne et habillent remarquablement le texte. On s'y replonge avec un bonheur renouvelé à chaque lecture.

Un très bel album vibrant d'une furieuse envie de liberté.

 

un pas puis mille2

 

Un pas puis mille, Séverine Vidal et Julien Castanié

La Pastèque. 2016

Posté par indienagawika à 06:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Commentaires sur Un pas puis mille

    oh ! quelle jolie chronique ! merci !

    Posté par séverine Vidal, 01 septembre 2016 à 12:14 | | Répondre
  • Merci pour ces beaux mots !

    Posté par Julien Castanie, 02 septembre 2016 à 17:03 | | Répondre
Nouveau commentaire