26 avril 2017

Capitaine Maman

capitaine maman

L'histoire commence au fond de la mer. Des vestiges de civilisations de l'antiquité semblent se reposer engloutis pour l'éternité, sous le regard indifférent des poissons qui passent par là.

Jusqu'à ce qu'approche lumière de Capitaine Maman, qui arpente les mers avec ses palmes et ses bouteilles, à la recherche des trésors du passé. (Bruits de respiration en bouteille) séquence action : c'est un sacré boulot, une aventure de tous les jours, qui demande courage, curiosité, et une logistique hautement technique, supervisée par Quartier-Maître Mémé.

Grâce à la coopération très pro de ces deux aventurières des mers, le matériel est en place et l'opération délicate s'engage pour ramener à bord la précieuse découverte. Mais c'est sans compter trois passagers clandestins qui se sont glissés dans le sous-marin, trois chatons désobéissants qui se sont habilement faufilés sur les traces de leur maman…

On avait beaucoup aimé le premier album de Magali Arnal. On retrouve dans ce nouveau titre cette complicité intergénérationnelle doublé de malice et de poésie.

Dans un grand format carré, planches de pleine page et vignettes, les illustrations se font plus audacieuses, l'aventure plus trépidante. On adore les dessins en coupe du super sous-marin et le souffle d'aventure qui fait vibrer l'histoire.

Quel plaisir que ce Vingt Mille lieues sous les mers matriarcal, ce délicieux personnage de maman héroïque et iconoclaste.

Il y a un je-ne-sais-quoi de Vaugeladien dans la malice du ton comme dans la palette de couleurs et la pureté des lignes. Une qualité graphique et narrative qui est la marque de fabrique des albums de l'école des loisirs. Magali Arnal s'impose comme une des auteures talentueuses de sa génération.

 

Pas étonnant que Chlop ait craqué aussi : sa chronique

 

Capitaine Maman, Magali Arnal

L'école des loisirs. 2017.

Posté par indienagawika à 06:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Capitaine Maman

    C'est drôle à quel point nos chroniques respectives sont proches! ça ne m'étonne pas d'ailleurs

    Posté par chloé, 26 avril 2017 à 14:37 | | Répondre
Nouveau commentaire