15 novembre 2017

La course en livre

La course en livre

 

Le papoose : “Oooooh ! Maman, c'est un nouveau livre de Claude Ponti ?”

Le mini papoose : “Wouaouh ! Comme il est gros ! Il est beau... j'adore les poussins. Tu peux nous le lire ?”

Le papoose (qui sait très bien lire): “Oui, tu peux nous le lire, maman ?”

 

Je commence à lire.

 

Le papoose (amusée) : “Haha ! Oui, ça se voit que c'est Claude Ponti qui l'a écrit, ce livre !

Le mini papoose : ... (silence attentif)

 

Je continue la lecture

 

Le papoose : Hahahahahaha !!!

Le mini papoose : (sourire entendu)

 

Je continue la lecture

 

Le mini papoose : “Haha ! Je commence à comprendre...”

 

Je continue la lecture

 

Les deux papooses (hilares): Hahahahahaha !!!

 

Je continue la lecture

 

Les deux papooses (écroulées de rire, ont perdu tout contrôle) : HahaHAHAHA !!! WHOUARFWHOUARF!!!!!! HahaHAHAHA !!!

 

La course en livre fait 108 double-pages. Dans la catégorie album jeunesse, c'est plus que respectable. Il tient agréablement dans les mains comme un petit pavé, et en plus, la tranche est rouge. Joyeusement, fièrement, magnifiquement rouge. La course en livre est un de ces objets qu'on adore tripoter, dont on se délecte de tourner et retourner les pages, un livre- jouet avec plusieurs entrées, plusieurs sorties (dont une de secours, si c'est pas bien pensé, ça, n'est ce pas ?!)

108 pages, (2 et 106, c'est pareil que 107 et 1), de poussins en folie. 108 pages en courant, ça pourrait être fatigant, mais avec les bosses, les tunnels, les tremplins, ça donne de l'élan et on ne voit vraiment pas passer le temps. On peut même faire dodo à un moment.

On peut même s'arrêter faire ce qu'on a à faire si on est pressé (cf.pages 95/13 : Perte de contrôle des papooses).

 

Voilà encore un drôle d'objet littéraire non identifié que signe Claude Ponti. On connait sa fantaisie, la façon dont ses dessins aiment déborder des pages, jouer avec le format, la façon dons son écriture étire, malaxe et fait tournicoter les mots. Et pourtant il y a une inventivité sans cesse renouvellée : ici, la ponctuation s'impose, comme un texte à part entière. On y trouve même du langage sms (!) et de l'alphabet grec (!!!), nouvelles trouvailles qui tombent à pic !

 

Mais pour vraiment apprécier La course en livre, Hop demi tour, il faut prendre le départ soi-même !

 

La course en livre départ

La course en livre, Claude Ponti

L'école des loisirs, 2017.

Posté par indienagawika à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur La course en livre

Nouveau commentaire