09 janvier 2018

La famille souris et le potiron

famille souris potiron

 

Oui, bien sûr, on pourrait reprocher des choses aux albums de la famille souris. C'est vrai que la répartition des tâches y est des plus traditionnelles, avec souvent maman et grand-mère au fourneau, papa et grand-père aux tâches plus physiques et extérieures. Plus discutable encore, les garçons de la fratrie ont des prénoms, et pas les filles. Ce détail n'avait pas manqué d'interpeler les papooses, assez vite (et avant même qu'on ait eu des discussions sur l'égalité homme-femme). Ce qui prouve bien qu'il est plus utile de proposer aux enfants des lectures variées et d'en discuter que de boycotter systématiquement les albums véhiculant des stéréotypes sexistes. Nous en avions déjà discuté ici, le but n'est pas de priver les enfants de toute une partie du patrimoine culturel, mais plutôt de les rendre capable de questionner, d'avoir un regard critique : d'éveiller leur intelligence et aiguiser leur regard.

 

Ces quelques observations entendues, j'avoue sans honte mon amour pour la famille souris. Leurs adorables bouilles me font craquer, leur maison arbre est l'objet de mes plus vieux fantasmes, j'aime me perdre dans la beauté et la verdure de la nature environnante, à laquelle les pinceaux de Kazuo Iwamura rendent un hommage des plus flatteurs, je me pâme de ces planches d'aquarelle, de l'infinie douceur de leurs dégradés de verts, de bleus, de dorés. J'éprouve un bien-être déraisonnable en observant les détails des scènes, à l'extérieur comme à l'intérieur, les bouilloires fumantes, les bougies coulantes et la vaisselle en bambou me donne envie d'aller me blottir dans leur cuisine. Quant à la nature à hauteur de souris, les insectes magnifiques, les feuilles gigantesques et paysages minuscules rendus grandioses me font tourner la tête.

Cet hiver, on a re-re-re-re-relu La famille souris et le potiron, après avoir mangé la soupe de potiron, potirons récoltés à l'automne dans le jardin de mes parents où l'été dernier ils grossissaient et doraient à l'ombre de leurs immenses feuilles. (Oui, même si mes parents ne vivent pas dans une maison arbre, à mon grand regret, il y a le feu de bois, la nature, les saisons, le jardin, et une sorte d'harmonie famille-souriesque)

L'histoire commence dans la chaleur du logis, à la grande table de la cuisine, où les enfants souris dessinent à la lueur de la bougie tandis que maman lit et que grand-mère souris reprise les vêtements des petits (eh oui... bon). Grand père sort d'une boîte une graine de potiron, et annonce fièrement que c'est une étincelle de vie, et qu'ils vont tous la planter ensemble. La suite, évidemment, vous pouvez la deviner, on sarcle, on bêche, on plante la graine. Il faut attendre, elle germe, il faut protéger la jeune pousse des petites bêtes gourmandes. Il y a de minuscules péripéties, des visiteurs qu'on n'avait pas invités. Il y a la pluie, le vent, les coccinelles, il y a l'attente, le rythme de saisons, et pas de grosse surprise ni de retournement de situation, mais tout sonne juste, tout est beau, chaque moment est délicieux. Il y a un respect de la nature, et du vivant, une harmonie dans l'organisation du travail où tout le monde coopère. De la joie et de l'amour dans cet échange avec la terre, qui est plus une collaboration qu'une exploitation. Puis vient le moment de la récolte, point culminant de l'aventure. Et la récolte d'un potiron, quand on est des petites souris, ce n'est pas une mince affaire : on n'est pas trop de quatorze ! Il faut des pelles, des pioches, de gros paniers qu'on se relaie pour porter jusqu'à la maison. Puis enfin, digne d'un festin des gaulois sous les étoiles, la dîner familial autour de la grande table, chargée de mets appétissants à base de potiron : tarte croustillante, croquettes fondantes, soupe brûlante...

““Plus une belle réserve de graines !” se félicite Grand-père.

 

famille souris potiron maison

La famille souris et le potiron, Kazuo Iwamura

L'école des loisirs. 1997.

Posté par indienagawika à 11:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur La famille souris et le potiron

    Je l'adore celui-là, on le relis tous les ans en automne

    Posté par LaureEtLesLivres, 14 janvier 2018 à 16:39 | | Répondre
Nouveau commentaire