07 février 2018

La petite écuyère

La petite ecuyere

 

Je vous parle d'un temps que les moins de cent ans ne peuvent pas connaître… Le temps où les moissons jalonnaient la fin de l'été, où les places de village étaient le lieu de tous les événements, le temps révolu des photographes ambulants. Le temps où les mères exerçaient une « autorité souveraine » dans les maisonnées et sur leurs enfants. Une saveur d'antan, remarquablement rendue par la grâce désuète des illustrations. Et pourtant il y a quelque chose d'atemporel dans cette histoire : une petite fille contrariée et terrorisée, une horde d'enfants excités, insouciants de leur cruauté, une envie de s'échapper, de respirer, de s'éloigner un instant du monde pour être juste soi.

Justine est une enfant timide, qui a peur de tout. Des autres, de la maîtresse, de l'école, de se faire mal , de tout. Le jour où vient le photographe ambulant et qu'elle doit comme tous les enfants du village, poser sur le poney (la photo qui éloigne pour un an le mauvais sort, dit-on), elle est prise de panique…

… mais le poney blond a plus d'un tour sous sa selle… et une histoire et quelques fêlures lui aussi, que Justine saura écouter.

La beauté des illustrations, au crayon de couleur sur papier jauni, la rondeur naïve du trait et la mise en page académique de l'album ne sauraient tromper le lecteur : La petite écuyère est bien plus qu'une petite histoire charmante au goût d'antan : il y gronde, tout doucement, presque imperceptiblement, un vent de révolte et de liberté.

C'est un très beau récit, qui joue avec l'implicite, à la frontière parfois ténue entre l'histoire et la légende. Un album délicat et poignant, subtilement irrévérencieux sous le charme suranné de ses dessins.

 

la petite ecuyere illustration2

 

La Petite Ecuyère, Charlotte Gingras et Gérard DuBois

Grasset Jeunesse. 2018.

Posté par indienagawika à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur La petite écuyère

Nouveau commentaire