23 août 2014

Délivrance

  Une fois n'est pas coutume, c'est bien après avoir vu le film (de John Boorman) que je lis le roman dont il est tiré : Délivrance, de James Dickey, récemment traduit de l’américain par Jacques Mailhos. J'ai encore en tête les petites notes aigres et entrainantes de Duelling banjoes, scène marquante du début du périple, devenue le morceau emblématique de la bande originale. Je me souvenais de la tension et de la dureté de cette histoire, mais moins de sa poésie.   C'est quatre trentenaires citadins qui tentent... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 août 2014

Oublier Camille

  Tempête sous un crâne d'adolescent... Quelques jours en quelques chapitres nerveux dans la tête de Yanis, qui vit sa première blessure amoureuse. Seul avec sa mère, trahi par son premier amour, il dit sa souffrance, et ses préoccupations au jour le jour. Ce n'est pas larmoyant et sa sonne plutôt juste. Et voilà le lecteur dans la tête de cet adolescent comme tous les autres, ni spécialement incompris, ni spécialement mal dans sa peau. Juste en proie à ses doutes, et aux premières épines de la vie et de l'amour. J'ai aimé... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 06:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2014

Un hiver en enfer

  A l'institut Saint-Nicolas, lycée privé pour garçons de bonnes familles, Edward n'a pas d'amis. Il subit régulièrement les brimades d'un groupe de garçons grande-gueule, et se fait taxer l'argent dans des paris clandestins et arrosés. Mais chez lui, l'écran allumé et les mains sur le clavier, il est Mangor, un gamer entouré et respecté. Existence douloureuse et presque schizophrène. Est-ce à cause de l'étrange relation qui le lie à Rose, sa mère, pianiste virtuose dépressive qui n'a jamais su lui donner d'amour ? Le destin... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 août 2014

L'amour au subjonctif

Peut être n'aurait-il pas fallu que je lusse L'Amour au subjonctif tout en préparant mon projet de voyage scolaire pour l'année prochaine. Peut être eut-il été préférable que je choisisse quelque chose de moins loufoque, de plus rassurant. Après tout, c'est vrai qu'un voyage peut faire tourner les têtes et tout faire basculer... Mais quel plaisir (un peu régressif, certes) que ce roman pétillant qui m'a fait revivre la folie douce de ma quatrième ! Prenez une classe d'ados survoltés en pleine ébullition existentielle et hormonale,... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 15:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 juillet 2014

Eleanor & Park

  Quand Eleanor monte dans le bus scolaire pour la première fois, accoutrée comme un sapin de Noël de chez Goodwill (= Emmaüs) et encombrée de son corps trop rond et de ses idomptables cheveux roux, personne n'a envie de lui faire une place. Et certainement pas Park, qui, le walkman sur les oreilles (oui, ça se passe dans les années 80 !), n'aspire qu'à la tranquillité. L'invisibilité. Parce que la seule façon de survivre à Omaha, Nebraska, c'est de surtout ne pas se faire remarquer. Et Park s'en sort plutôt bien. Jusqu'ici. ... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 17:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2014

L'infortune de Kitty Grey

  Dans l'Angleterre de 1813, il fait relativement bon vivre à la campagne plutôt que dans la saleté Londonienne. Ce n'est sans doute pas Kitty Grey, la jeune laitière du manoir de Bridgeford qui dirait le contraire. Lorsque sa maîtresse l'envoie à Londres se procurer le dernier roman à succès qui affole l'aristocratie Britannique – un roman intitulé Orgueil et Préjugés écrit par une femme (!)--, Kitty y voit l'occasion de retrouver le beau Will, parti y chercher sa fortune. Mais à peine arrivée, Kitty se fait détrousser. Avec... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mai 2014

Cheval Océan

  Après l'envoûtant Le coeur des louves, Stéphane Servant revient avec un nouveau roman animal et vibrant. Encore une voix féminine, encore une femme qui se relève fièrement de ses blessures. Cette femme, c'est Angela, une jeune lycéenne. Amoureuse, éprise d'ailleurs, déterminée, elle se lance à la poursuite de ses rêves et voit ses ailes brisées trop tôt, trop cruellement. Il est à nouveau question dans Cheval Océan de transmission, d'une aïeule indomptable, de la violence des hommes. Ou de leur lâcheté. Et d'une pulsion de... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2014

Nos étoiles contraires - The Fault in our stars

  Je m'étais dit « non ». Celui là, je ne le lirais pas. J'avais trop flairé le tire-larmes, le sujet poignant, la fin attendue. Mais s'il ne faut jamais dire « Fontaine, je ne boirai pas de ton eau », ça s'applique aussi aux romans, évidemment. Puisque Nos étoiles contraires (The Fault in our stars en VO) s'est trouvé une voie dans mon sac, et que le vague prétexte de lire en anglais m'a suffit pour m'y plonger, non seulement j'ai bu son eau, mais goulument, en essayant tant bien que mal de ne pas tout... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 22:38 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 avril 2014

Billie H. : Du blues pour panser les bleus de la vie

« Lady sings the bluesShe's got 'em bad, she feels so sadWants the world to knowJust what the blues is all about »   La voix légèrement éraillée qui entonne le premier couplet de « Lady sings the blues » donne la chair de poule. Billie H., c'est l'histoire de cette voix et de toutes ses fêlures. Avant Billie, il y a eu Eleanora, la gamine de Baltimore pas vraiment choyée par la vie. Forte en gueule et têtue comme une mule. Pas du genre à attendre gentiment que ses rêves se réalisent. Plutôt du genre à allez... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 avril 2014

Là où naissent les nuages

  L'adolescence est un âge ingrat, surtout quand on a quelques kilos en trop et l'impression d'être vaguement nulle. Surtout quand on aperçoit le garçon qu'on aime embrassant goulûment sa meilleure amie. Lorsqu'en plus on a des parents beaux, intelligents, ouverts d'esprit, aventuriers et militants, ça devient vraiment invivable. Alors Amélia engloutit les paquets de biscuits, se remplit le ventre comme pour oublier le vide qu'elle ressent. Quand parce qu'elle n'a pas vraiment la trempe de refuser, elle se retrouve embarquée... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 21:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,