06 mars 2014

Comme des images

  Intrigante, la couverture de Comme des images, à l'instar de son titre à double-sens. Apprêtez-vous à plonger, à l'image de ces deux jeunes filles qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau (ou n'est ce qu'une illusion...?) dans le récit hypnotisant d'un jeu de massacre. "L'enfer, c'est les autres", avait écrit Sartre, dont une autre citation est mise en exergue : "Mais voici tout à coup que je lève la tête : quelqu'un était là et m'a vu". Car c'est plus exactement du regard des autres dont il est question. Dans les murs... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 mars 2014

Mon père est américain

      C'est d'abord la couverture de Mon père est américain qui m'a frappée, et immédiatement intriguée, les bandes rouges de la bannière étoilée barrant le torse et le visage grave et énigmatique d'un homme aux joues creuses. Je me suis retenue de lire la 4ème de couverture ou quoi que ce soit d'autre avant de l'avoir lu. Il n'a pas fallu longtemps : quelques chapitres nerveux, et des sentiments forts affleurant cette écriture pleine de justesse. Ça commence par la découverte douloureuse d'un secret qui sera... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 février 2014

Sophie Scholl : l'étudiante qui a dit

Depuis toujours, il y a dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire non à ce qui leur paraissait inacceptable... Je ne connaissais pas la collection « Ceux qui ont dit non » chez Actes Sud Junior; et je lis très peu de romans historiques je dois dire. C'est l' (excellente) lecture d'un passage de Sophie Scholl par Mourlevat lui même au salon du livre de Montreuil qui m'a donné envie de le lire. Bien m'en a pris.     Munich, 1942. Plusieurs étudiants allemands résistent contre l'idéologie nazie. A... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 janvier 2014

Le garçon qui volait des avions

  Il arrive que la réalité dépasse la fiction. Il arrive aussi qu'un auteur de talent réussisse à capter un personnage, une situation et que la fiction rattrape la réalité. Dans Le garçon qui volait des avions, Élise Fontenaille raconte la cavale de Colton Harris-Moore, quelque-part dans la rainforest des îles entre Seattle et Vancouver. Époustouflante histoire que celle de ce garçon, miraculé de la vie et héros presque malgré lui qui a déclaré la guerre à la police après avoir été injustement accusé d'un vol de vélo. D'abord... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 14:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 janvier 2014

Les trois soeurs, le geek, et le dictateur : Voyage (hors circuits touristiques) en République Dominicaine

C'est en lisant The Brief Wondrous life of Oscar Wao de Junot Diaz que j'ai découvert une partie de l'histoire de la République Dominicaine, et de Trujillo, l'abominable tyran qui a sévit là-bas de 1930 au début des années soixante. Dans ce récit polyphonique où différentes voix tissent des histoires qui se mêlent à l'Histoire, le destin d'une famille se dessine, sur quatre générations. Dans un Spanglish bouillonnant, les récits d'Oscar l'adolescent geek, de sa soeur la guerrière, de leur mère si dure (on saura pourquoi) et de... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 janvier 2014

Silhouette

J'ai une élève de 3° qui ne fait pas de bruit, mais qui lit, qui lit... J'ai parfois eu l'occasion de la croiser en dehors du collège : une fois à cette rencontre magique avec des auteurs de talent au salon du livre de Montreuil, et puis quand je suis allée la visiter sur son lieu de stage... aux éditions Sarbacane ! Une amoureuse de la lecture, semble-t-il. C'est elle qui m'a gentiment prêté Silhouette. Il s'agit d'un recueil de nouvelles, toutes cruelles. Ne vous laissez pas emporter par celles qui semblent gaies : plus dure... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2014

Un lézard amoureux

Qui mieux qu'un lézard amoureux peut dire les secrets terrestres ? René Char   A la suite de cette exergue énigmatique, coule le récit fluide d'un amour, et d'une première fois. A la pointe du Finistère, dans les forêt et les champs de bruyère, le temps d'un printemps et d'un été, Tobias apprend l'amour. De Tobias lui même et de sa famille, on sait finalement peu de choses : il vit avec son père, le lien qui les lie est à la fois pudique et essentiel. La figure paternelle l'accompagne discrètement dans sa découverte des... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 décembre 2013

Le coeur des louves

Du village perché haut où se déroule l'histoire, on entend le hurlement des loups. Le cœur de la montagne bat sous la roche, la forêt dense s'ouvre sur les eaux noires d'un lac. La nature dans toute sa force primitive semble prendre le dessus sur les hommes, des êtres abîmés, écrasés par les fantômes de leurs ancêtres. A moins que ce qu'on raconte ne soit que les légendes de ce coin désolé où on ressasse le passé à défaut d'entrevoir un avenir. Quand Célia et sa mère reviennent au village, dans la maison maternelle, la méfiance et... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 22:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 août 2013

Rentrée sous haute tension : Sweet Sixteen

  Little Rock, Arkansas, 1957. L'été touche à sa fin, les jeunes filles se pâment avec une excitation coupable devant Elvis qui chante « Let me be your Teddy Bear ». Un an plus tôt Rosa Parks a refusé de se lever dans un bus à Montgomerry, et la déségrégation est en marche.  Suite à la décision de la Cour Suprême des Etats-Unis, des étudiants noirs fréquenteront les mêmes lycées que les blancs. Ainsi, le prestigieux lycée Central de Little Rock accueillera 9 élèves noirs. Une violente vague de protestation se... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 20:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juin 2013

Don't judge a book by its cover... (car sa couleur ne dit rien de sa saveur...)

Il trainait dans ma PAL depuis un moment, j'en avais entendu de loin un peu trop de bien pour vraiment avoir la curiosité de me plonger dedans tout de suite. Je crois que la traduction française « La Couleur des Sentiments » me laissait présager une fable un peu larmoyante sur un sujet déjà vu, je ne me sentais pas de me relire une énième version de La Couleur Pourpre. Ce qui prouve encore une fois que les choix de traduction des titres laissent souvent à désirer. C'est mon ami B, qui, le coeur encore brûlant de sa... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]