11 mars 2014

Réveillés les premiers

Quand Anna ouvre les yeux, et il fait encore nuit et sa grande soeur dort encore. Ses parents aussi. Seul le chat Shiro ouvre les yeux et se joint à elle. Dans le silence de la maison qui semble vide, son petit tour matinal prend alors un parfum de balade clandestine. Reine éphémère en son royaume régi d'ordinaire par les grands, Anna, la plus petite de la famille, savoure en silence les petites joies grisantes de déambuler dans la maison au clair de lune, chiper une cerise dans le réfrigérateur, ou de jouer sous la couverture avec... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 21:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2014

Sauf que

  Valentin va tous les matins à l'école tout seul. Il retient bien les conseils de ses parents, et connait le chemin par cœur :13 pas et demi jusqu'au portail, puis cent quatre-vingt-neuf pas jusqu'à l'impasse... Oui, car Valentin compte très bien, il a ce don « spécial ». Sauf que, ce matin, en arrivant à la hauteur de l'arrêt de bus, il remarque quelque-chose d'inhabituel. Un petit rectangle noir qui va lui causer un vrai dilemme. Valentin se découvre le courage et la détermination d'un preux chevalier, quitte à... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 mars 2014

Où est mon chapeau ?

  Son chapeau, ce drôle de petit hérisson le tient de son grand-père, c'est pourquoi il y tient comme à ses poils de moustache ! C'est ce qu'il annonce solennellement sur une première page imposante où trône majestueusement le portrait de son défunt grand-père. Mais un jour de vent, son chapeau – fâcheuse habitude propre à son espèce-- s'envole et se perd. Voilà notre drôle de hérisson qui se lance éperdument à la recherche du précieux chapeau, interpelant le lecteur et les personnages croisés sur sa route. Du bord du chemin... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 mars 2014

Comme des images

  Intrigante, la couverture de Comme des images, à l'instar de son titre à double-sens. Apprêtez-vous à plonger, à l'image de ces deux jeunes filles qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau (ou n'est ce qu'une illusion...?) dans le récit hypnotisant d'un jeu de massacre. "L'enfer, c'est les autres", avait écrit Sartre, dont une autre citation est mise en exergue : "Mais voici tout à coup que je lève la tête : quelqu'un était là et m'a vu". Car c'est plus exactement du regard des autres dont il est question. Dans les murs... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 mars 2014

Mathilde et l'Ours

  Il y a des albums dont la beauté et la douceur donnent envie non seulement de se replonger en enfance mais de s'y pelotonner pour toujours. Mathilde et l'Ours est de ceux-là. En crayonné tout doux et couleurs pastels, dans un monde à la fois familier et un peu merveilleux, Mathilde, une petite fille facétieuse, parfois un peu capricieuse vit avec l'Ours, mi-doudou, mi-papa, figure parentale pleine de bienveillance, tel l'Ernest de Célestine. En cinq histoires, cinq tranches de vie, Mathilde et l'Ours nous invitent dans... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 22:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 mars 2014

Mon père est américain

      C'est d'abord la couverture de Mon père est américain qui m'a frappée, et immédiatement intriguée, les bandes rouges de la bannière étoilée barrant le torse et le visage grave et énigmatique d'un homme aux joues creuses. Je me suis retenue de lire la 4ème de couverture ou quoi que ce soit d'autre avant de l'avoir lu. Il n'a pas fallu longtemps : quelques chapitres nerveux, et des sentiments forts affleurant cette écriture pleine de justesse. Ça commence par la découverte douloureuse d'un secret qui sera... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 mars 2014

premiers printemps

Anne Crausaz, qu'on avait découverte et appréciée avec Où es-tu ? nous emmène dans une balade sensorielle au fil des saisons. Une petite fille découvre le printemps et ses odeurs, l'été et ses couleurs, l'automne, l'hiver, puis le retour du printemps. Construit en cycle comme celui de saisons, l'album commence en interpelant une petite fille qui, à la fin, est déjà plus grande. Elle nous fait partager mille sensations : la musique du chant des oiseaux, la chatouille légère d'une coccinelle venue se poser sur la main, le goût des... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2014

Moi j'aime quand papa...

  Catalogue de petites joies et album de famille père/enfant, Moi, j'aime quand Papa... dresse un inventaire de bons moments partagés avec un papa. "Moi, j'aime quand papa me donne le bout de la baguette toute chaude qu'il vient d'acheter chez le boulanger" "Moi, j'aime quand papa me prend sur ses épaules quand je suis fatigué de marcher" "Moi, j'aime quand papa met un pansement sur mon bobo, et qu'il me répète qu'il me l'avait bien dit que le produit pour soigner les bobos ne piquait pas." Chaque double page se découpe en... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 février 2014

Mon arbre

  « Mon arbre était là bien avant moi » Ainsi commence cette histoire, cette naissance et ces premiers pas. Un cocon avait poussé sur un arbre multicolore, un peu magique. Un bébé en est sorti, et s'est mis en route, à la recherche d'un abri. Avec le chat, ils ont trouvé un petit coin où se blottir, mais c'était vraiment trop petit. Ils ont essayé encore d'autres endroits, ça n'allait pas, puis c'est dans des bras aimants que le bébé a trouvé où faire son nid. Il y a même de la place pour le chat aussi ! Tout en... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 12:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
23 février 2014

Quand j'étais petit

  « Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent » Antoine de Saint-Exupéry   Mario Ramos a le don de me faire rire et pleurer à la fois. Parce qu'il touche à notre âme avec l'air de ne pas y toucher, parce que ses personnages en apparence déjantés ont notre fragilité et notre humanité, peut être aussi parce qu'il évoque comme personne l'enfance, ce qui nous est de plus cher et de perdu... en partie. Quand j'étais petit, vous l'aurez deviné, parle... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,