29 novembre 2013

La jeune fille à la laine

la-jeune-fille-a-la-laine

 

Comme il est douillet, cet album qui s'ouvre sur une double page au point mousse... et comme les illustrations sont délicates, teintes douces et traits fins, comme si tout ce petit univers ne tenait qu'à un fil. Et ce fil (conducteur), c'est le fil de laine.

Une maman et son enfant. Une enfant aux joues douces et roses comme une pêche, qui ne parle pas. Ni sourde, ni muette, elle ne dit mot. Alors, la maman attend.

Quand l'hiver arrive, la maman commence un tricot. Elle explique à son enfant qu'avec de la laine, on peut tout faire. « Lalènne ! Lalènne ! » s'écrie la petite fille. Ce sont ses premiers mots. Ce sera son prénom. Et le lien qui la relie au monde. Avec la laine, elle tricote, elle tricote, ne pense plus qu'à la laine et au tricot. On la suit au fil de sa pelote. Elle se tricote un papa, doux et confortable comme un lit, avec des habits pleins de poches garnies de bonbons. Elle parle toujours peu « Lalènne » semble le seul mot qu'elle parvient à articuler, mais elle tricote de mieux en mieux.

File, file la laine,

et passent, passent les ans.

L'enfant est devenue une jeune fille, tricoteuse de talent. Un jour, alors qu'elle sort acheter de la laine, sa pelote, telle un chien indiscipliné, roule et s'arrête aux pieds de quelqu'un. Alors seulement, Lalènne se met à parler...

C'est un remarquable album, riche d'implicite, qui aborde le mutisme d'un enfant, la douleur d'un parent. Avec une grande délicatesse et beaucoup de pudeur, Seunyoun Kim, auteure et illustratrice Coréenne, tricote les contours de ce grand vide laissé par un papa qui n'est pas là, vide qui prend toute la place dans le corps de cette enfant mystérieusement silencieuse.

Une belle métaphore que ce fil de laine, qui lie une mère à son enfant, et délie petit à petit sa langue pour la relier au monde, aux autres, et à l'amour.

Surprenante histoire empreinte de poésie : Superbe !

 

Carole 3 étoiles en a parlé ici

et si ça vous donne envie de tricoter, allez donc faire un tour chez Clairette tricote, qui a plein d'idées dans ses pelottes !

 

 

La jeune fille à la laine, Seungyoun Kim

Didier jeunesse, 2013.

Posté par indienagawika à 06:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Commentaires sur La jeune fille à la laine

    Elle est trop belle ta présentation. Je fais passer aux tricoteuses sur ma page FB Clairette Tricote! Bisous.

    Posté par ClairetteTricote, 29 novembre 2013 à 11:14 | | Répondre
  • L'histoire a l'air vraiment bien, mais je n'accroche pas trop à l'illustration que tu as mise sur ce billet...

    Posté par amy, 03 décembre 2013 à 15:07 | | Répondre
    • C'est une esthétique singulière, je te l'accorde, mais il faut le feuilleter, entrer dans cet univers pour en apprécier toute la poésie et la délicatesse... et comme tu as l'air douée de tes main, je gage que les aiguilles à tricoter vont te démanger !

      Posté par indienagawika, 03 décembre 2013 à 16:10 | | Répondre
Nouveau commentaire