17 février 2016

La piscine

la Piscine

 

Il n'est pas toujours aisé de mettre des mots sur les albums qui font le choix de ne pas en avoir. Je vais essayer de vous parler de La Piscine du mieux que je peux, et pourtant, j'ai déjà l'impression de gâcher quelque chose. Comme si je faisais éclater la bulle où le lecteur plonge dans l'histoire, s'immerge dans ces magnifiques illustrations au crayon.

Car c'est bien d'une plongée qu'il s'agit, dans cet album sans texte. Une plongée pendant laquelle on se retient de respirer, de peur que la magie s'évanouisse. Une plongée audacieuse, téméraire, mûrement réfléchie par ce jeune héros en tenue de bain auquel le lecteur s'identifie immédiatement. L'appel du grand rectangle bleu, aux profondeurs énigmatiques. La sensation de froid, les jambes qui flageolent. Les hordes de baigneurs vociférants qui s'éclaboussent, dissuadant toute tentative. Le contact timide des pieds dans l'eau, puis... le grand saut.

La suite, c'est un voyage onirique et étonnant, un rêve aquatique saisissant, un émerveillement partagé et silencieux. Le monde aquatique prend vie, les couleurs se révèlent, l'imaginaire devient plus tangible que le vraisemblable. C'est une découverte, un éveil. Une de ces aventures dont on ressort grandi, apaisé et enrichi.

 

La Piscine, JiHyeon Lee

Kaléidoscope. 2016.

Posté par indienagawika à 07:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur La piscine

    je l'ai lu hier, super !

    Posté par pépita, 18 février 2016 à 07:57 | | Répondre
Nouveau commentaire