06 janvier 2016

Dans le désordre

 

Dans-le-désordre

Ils sont jeunes (ou plus tant que ça), ils ont la rage au ventre et le poing levé. C'est dans une manif, après avoir échappé de justesse à la répression policière que Jeanne, Basile, Alison, Tonio, Marc, Lucie, Jules se rencontrent. Et décident faire un bout de chemin ensemble en réécrivant le monde. En révolte contre la société marchande qui broie les plus pauvres, en rébellion contre leurs famille, leur histoire, ou simplement en questionnement, ils se réinventent une autre société, en essayant de donner du sens à des mots comme collectif, insurrection, auto-gestion, alternative.

Chacun est à un point de son parcours personnel, les directions que prendrons les personnages quand on referme le livre ne seront peut être pas les mêmes, d'ailleurs, ils ne seront plus les mêmes. Et nous non plus, meurtis avec eux du lourd tribut qu'ils paient, de cette perte injuste et implacable. Comment ne pas sentir la rage gronder au fond de notre ventre...

Dans le désordre, c'est comme un cri de guerre et un cri d'amour pour la jeunesse, qui a parfois la pointe d'amertume de la notre perdue et de nos propres renoncements.

Dans le désordre n'est pas un roman douillet et confortable qui revigore et rassérène. Il y a quelque chose d'âpre et de douloureusement réaliste dans cette lutte encore si loin d'être gagnée. Un écho troublant avec le contexte actuel.

Dans le désordre vous chamboule, et peut être, donnera envie de se secouer ? Avanti popolo !

 

Dans le désordre, Marion Brunet.

Sarbacane, 2016.

Posté par indienagawika à 07:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Dans le désordre

Nouveau commentaire