11 mars 2015

Un monstre est entré dans ma vie

un monstre est entré

Gustave a un secret aussi douloureux qu'embarrassant. Depuis un an, un monstre lui pourrit la vie. Croyant qu'il rêvait, il n'en a parlé à personne, mais c'est terrible : dès qu'il ferme les yeux, le monstre est là, terrifiant, répugnant, qui le regarde de ses petits yeux cruels. Et voilà même qu'il lui parle, maintenant !

Cette fois c'est décidé, il doit en parler à ses parents. Hélas, c'est sa baby-sitter qui vient le chercher, ses parents ont du partir à l'hôpital avec Théo qui a bu son produit à bulles. Ah oui, parce que Gustave a aussi un petit frère depuis un an. Cherchez le rapport...

La jalousie personnifiée par un monstre, on se rappelle le cauchemar qui vient hanter l'héroïne dans Un petit frère pour Nina. En version premier roman, on pourrait craindre la métaphore un peu appuyée, l'histoire pédago-psychologisante. L'idée n'est peut être pas nouvelle, mais elle fonctionne à merveille. La voix du narrateur, Gustave, sonne si juste que ce monstre, on le voit aussi. (Chapeau au passage aux illustrations réussies de Louis Thomas). La façon dont Gustave aborde sans vraiment oser l'avouer son besoin de câlins, l'attention qu'il crève de demander à ses parents, son agacement de les voir complètement dédiés et charmés par ce bébé qui prend tant de place : tout est écrit avec une justesse touchante, et une pointe d'humour qui n'efface jamais le tracas de Gustave.

« Je baisse la tête; je voudrais claquer des doigts et disparaître, comme Sanantha dans Ma sorcière bien-aimée. Mais au lieu de ça, je m'approche de Théo, comme si j'étais télécommandé, et je fais exactement ce que mes parents attendent de moi. Je lui pose un bisou sur le front et lui demande comme si j'avais appris ma leçon avec une voix qui sonne faux : - Alors Théo, tu sais que nous a fait peur, hein ? Je suis bien content que tu sois rentré à la maison. »

Avec des mots simples mais sans être simpliste, la complexité des rapports fraternels et familiaux est abordée avec subtilité et tendresse. Un petit roman réussi sur un thème éternel.

un monstre est entre dans ma vie

Un monstre est entré dans ma vie, Nathalie Kuperman

L'école des Loisirs, collection Mouche, 2015

 

Et si le thème vous intéresse et que le coeur vous en dit, des histoires de frères et soeurs, il y en a une super sélection A l'ombre du Grand Arbre. C'est par ici !

Posté par indienagawika à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Un monstre est entré dans ma vie

    Merci pour cette critique très intéressante, ça me donne envie de découvrir le livre! Il se trouve que mon grand est un peu dans cette période avec sa petite soeur.. Et... comment se termine le livre?

    Ps: ton blog est vraiment très sympa et personnalisé, je l'ai inscrit d'office dans ma liste.

    Posté par myrthe, 02 avril 2015 à 21:12 | | Répondre
    • Merci, c'est la collectionMouche de l'école des loisirs, donc ça s'adresse à des enfants qui lisent déjà tous seuls. Et merci de ton commentaire, ça fait très plaisir A bientôt alors

      Posté par indienagawika, 03 avril 2015 à 19:04 | | Répondre
Nouveau commentaire