25 septembre 2015

Bluebird

  Elle est magnifique, cette couverture. Je peine à détacher mes yeux du bleu insolent de ce ciel, de la robe sans doute un peu sale baignée de lumière de la petite fille qui avance sur la route en dansant. C'est le Sud des Etats-Unis, sa lumière unique et sa moiteur étouffante. Le Sud, « cet enfer où on volait la vie des hommes pour les changer en bêtes ». Le Delta du Mississipi, d'où s'élèvent comme un chant « La voix de ces hommes et de ces femmes, qu'on disait libres et qui travaillaient pourtant comme des... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 13:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 août 2015

Mon amour

  « Dis, Maman, est-ce que tu m'aimeras toute la vie ? ». Question naïve et fiévreuse à la fois, rhétorique et essentielle, du petit garçon à l'heure du câlin avant de dormir. Est-ce pour prolonger un peu cette parenthèse de tendresse intime et quotidienne ? La maman lui confie alors un secret :   « Je t'aime depuis que je te connais. Et même avant »     En une demi-phrase sur chaque page, l'illustration prolongeant ses mots, la maman égrène toutes les situations de la vie et leur... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 juillet 2015

Mon tout petit

      C'est fou comme quelques lignes tracées sur du papier peuvent faire vibrer quelque chose aussi profond dans notre ventre, faire tout chaud au fond de la poitrine, et presque nous tirer les larmes des yeux... Bon, il faut dire aussi que ça fait un moment que je soupçonne Albertine d'avoir une baguette magique à la place d'un crayon. Quand elle œuvre avec son éternel complice et moitié Germano Zullo, les talents conjugués de ces deux là font des merveilles. Mon Tout Petit n'a que deux personnages, juste... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juillet 2015

Vladimir et Clémence

Il y a des livres qu'on a plaisir à simplement tenir dans la main. Vladimir et Clémence est de ceux là. Sa belle couverture cartonnée au papier mat, ses illustrations délicieusement désuètes, son format imperceptiblement plus grand et plus fin que celui d'un roman, plus compact et épais que celui d'un album. L'équilibre parfait. Et hop, il suffit d'en parler pour que je le tripote à nouveau, avec autant de plaisir. Non, vraiment, ce serait une regrettable erreur que de vouloir lire un tel roman sur tablette, tant samise en page,... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mai 2015

Je vous aime tant

  De sa fenêtre, Gaëtan voit une fenêtre bleue sur l'imeuble d'en face. Et à cette fenêtre, une petite fille qui a peut être son âge, peut être un peu plus. Quand elle n'est pas à sa fenêtre, il est un peu déçu. Quand elle est à sa fenêtre, il détourne les yeux. Et s'en veut de n'être pas parvenu à lui dire quelquechose... Un jour, Gaëtan prend son courage à deux mains : au dos d'un morceau de papier cadeau, il écrit un message secret pour la fille d'en face, et post l'enveloppe dans la boîte aux lettre de la ruelle des... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2015

Les lettres de l'ourse

  Il arrive parfois qu'on ouvre un album presque par hasard, et qu'on soit complètement touché par sa grâce, au point de rien arriver à en dire. Les lettres de l'ourse est de ceux là. Le "hasard" a certes été un peu aidé par le nom de Marie Caudry, cette illustratrice de talent dont l'univers poétique et merveilleux fait vibrer le Tiroir à tous les coups ! Après un bel été aux côtés de l'oiseau qu'elle aime, une ourse a le coeur gros de l'avoir laissé migrer vers les pays chauds. L'hiver arrive, et elle décide d'écrire à son... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 07:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 avril 2015

On est tous faits de molécules

    Pas toujours facile, les familles recomposées ! Si Stewart, qui a perdu sa mère d'un cancer, est ravi de se reconstruire une famille et d'y gagner au passage une soeur ; Ashley, la jolie peste, est dé-goû-tée de voir débarquer chez elle un beau père et surtout ce monstroïde de quasi-frère un peu spécial et surtout franchement ringard. Avec en prime un chat aux oreilles déchirées et au nom pas possible. Susin Nielsen a un faible pour les héros un peu décalés, un peu différents, un peu vulnérables aussi. Stewart... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 06:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 février 2015

Caprices ? C'est fini !

    Sa majesté le roi n'en peut plus. Cette fois c'est trop : il est prêt à rendre son tablier, voire à abdiquer... de son rôle de père, ça va de soi. Sa fille la princesse, la peste la plus capricieuse du royaume, déploie des trésors d'imagination pour le rendre complètement marteau ! Heureusement qu'il peut toujours trouver une oreille atentive et un conseil avisé auprès de son grand Chambellan, qui lui suggère de marier la belle pour enfin avoir la paix. En voilà, une bonne idée. Or, cette tête de mule de princesse... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 06:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 janvier 2015

Un petit goût de noisette

  Un après midi ensoleillé, le bruissement des hautes herbes. Peu de mots. L'amitié, la complicité qui lie ces deux là est forte, et pourtant trop fragile encore pour ne pas risquer de se changer en autre chose. Alors... On reprendra tout ça plus tard. Quand ? Quand le noisetier aura donné des fruits.   Celui-ci, en faisant la lecture à l'hopital après ses cours, a rencontré une drôle de petite fille. Et une infirmière aussi jolie qu'énigmatique. On peut dire qu'elles lui ont donné tant de fil à retordre qu'il a fini... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 janvier 2015

Tant que nous sommes vivants

  Au début, il y a l'usine, et les ouvriers. Le vacarme et la chaleur infernale des machines. On pourrait être chez Zola. On pourrait être demain, dans un futur très proche et très sombre.   « Une époque nouvelle commença. Un temps sans panache ni projet, où plus personne (pas même le vieux Melkior) ne devinait l'avenir. Nous attendions quelque chose, mais nous ne savions pas quoi. Ceux qui travaillaient encore se levaient chaque matin encore plus fatigués que la veille, et s'endormaient chaque soir sans révolte.... [Lire la suite]
Posté par indienagawika à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,